La Sophrologie, une approche complémentaire contre le cancer 

 

 

 

Pour surmonter la fatigue, mieux gérer les effets secondaires des traitements et garder le moral, la sophrologie représente une aide précieuses pour les personnes souffrant d'un cancer.

Intégré dans le plan cancer 2014-2019 parmi les soins de support (l'ensemble des soins et soutiens nécessaires aux personnes malades tout au long de la maladie conjointement aux traitements Onco-hématologiques spécifiques lorsqu'il y en a), la sophrologie permet d'accompagner les personnes confrontées au cancer dès l'annonce du diagnostic et jusqu'à la fin des traitements.

 

Cette technique psychocorporelle mise au point par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo dans les années 60, repose sur trois axes :

- des techniques de relaxation dynamique,

- des exercices de respiration 

- un travail de visualisation réalisé lorsque la personne se trouve dans un état  de conscience "sophroliminal" (entre la veille et le sommeil).

De plus en plus de centre de soins intègrent la sophrologie dans l'accompagnement des malades.

Les personnes souffrant de cancer appréhendent les traitements (chimiothérapie, radiothérapie) dont ils se plaignent souvent que ces derniers les rendent plus malades que la maladie. La sophrologie, par des exercices de contractions musculaires, de respiration, permet d'évacuer la tension, de diminuer la douleur que génèrent les traitements.

Diminuer la fatigue

La chimiothérapie, avec ses effets secondaires importants, est une source de fatigue. Là encore, la sophrologie aide à retrouver une certaine vitalité, notamment par des exercices de visualisation où l'on se voit en forme, plein d'énergie, où l'on optimise et où l'on valorise les traitements qui deviennent des alliés contre la maladie.

Renforcer sa combativité 

Les traitements du cancer sont longs, si au début les patients sont motivés, au fil des mois, des années, l'observance des traitements diminue. La sophrologie aide à retrouver une certaine détermination pour lutter contre la maladie.

Un travail sur la restauration de l'image de soi peut aussi être fait en sophrologie afin de retrouver un certain mieux-être.

De plus en plus de centre de soins intègrent la sophrologie dans l'accompagnement des malades, c'est un accompagnement au long cours, tout au long de la maladie, qui permet de diminuer les effets secondaires et de voir plus rapidement les bienfaits des traitements.